Qu’est-ce que la participation sociale ?

Cette section du site Internet du RIPPH décrit le Modèle de Développement Humain - Processus de production du handicap (MDH-PPH), ses concepts-clés et quelques-unes de ses applications dans les champs de l'adaptation, de la réadaptation, de la participation sociale et de la défense des droits des personnes ayant des incapacités et de leurs familles. Elle présente également les outils développés afin de faciliter l'utilisation du MDH-PPH.

Selon le Modèle de développement humain - Processus de production du handicap (MDH-PPH), la participation sociale correspond à la réalisation de ses habitudes de vie dans son milieu (école, milieu de travail, quartier, etc.). Le document Classification québécoise : Processus de production du handicap identifie douze catégories d’habitudes de vie, six activités courantes et six rôles sociaux.

Activités courantes

Rôles sociaux

Communications

Responsabilités

Déplacements

Relations interpersonnelles

Nutrition

Vie communautaire

Condition corporelle

Éducation

Soins personnels

Travail

Habitation

Loisirs

La participation sociale : une réalité universelle

Les habitudes de vie assurent la survie et l’épanouissement de la personne dans la société tout au long de son existence. La réalisation des habitudes de vie dépend notamment de l’âge de la personne, des attentes de son milieu de vie et aussi des aspects culturels. 

Dans l’ensemble, toutes les personnes réalisent les mêmes habitudes de vie. Certaines sont toutefois accomplies différemment ou sont le sont avec des aides techniques, des aménagements ou de l’aide humaine. Le fait de ne pas réaliser seul, complètement ou en partie, une habitude de vie n’entraîne pas de fait une situation de dépendance ou de perte d’autonomie si la personne est en mesure d’exprimer et de faire reconnaître ses préférences.

La participation sociale : une réalité diverse

Les habitudes de vie peuvent être jugées d’inégale importance selon les préférences des personnes. De même, le contexte socioculturel peut formuler des attentes sociales en matière d’activités courantes et de rôles sociaux. Finalement, les opportunités offertes dans le milieu de vie peuvent amener certaines personnes à réaliser leurs habitudes d’une certaine façon plutôt qu’une autre.